Qu’en est-il des offres d’isolation à 1€ ?

L’isolation des combles à 1€ est financée par le dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE).

Cette mesure s’appelle la prime « coup de pouce ». Cela permet à certains organismes de proposer des combles à 1€ en étant entièrement financés par les certificats d’économie d’énergie (CEE). Les offres disponibles ainsi que les montants de la prime « coup de pouce » sont présentés sur le site du ministère.

Pour l’isolation des combles, cela concerne généralement les combles perdus (isolation par insufflation), et il est plus difficile de proposer une isolation à 1€ pour des rampants, car ces travaux sont généralement plus coûteux. La valeur des CEE dépend également de vos revenus, l’offre à 1€ est généralement réservée aux ménages respectant les plafonds de revenus de l’ANAH.

Si certaines offres sont sérieuses, des démarchages abusifs et des arnaques existent aussi.

 

Que faire si on est démarché par des opérateurs qui nous proposent l’isolation à 1 € ?

Il faut absolument se méfier de ces offres car elles sont totalement commerciales et bloquent parfois la possibilité de monter un dossier dans le cadre de l’OPAH.

 

Notre positionnement est le suivant :

  • un seul opérateur qui renseigne les gens de manière NEUTRE et GRATUITEMENT : l’opérateur des collectivités : SOLIHA (tél : 05 62 34 42 74)
  • il existe 2 points d’information neutres qui vous renseigneront de manière OBJECTIVE et SANS PARTI PRIS : ESPACE INFO ENERGIE (ADEME) et ADIL.

Seuls ces organismes donneront les bonnes infos de manière NON COMMERCIALE.

 

Afin de vous en prémunir voici les conseils de l’ADIL :

  1. Évitez les démarchages qui se proposent d’intervenir directement chez vous pour faire les travaux, sans avoir d’abord visité votre logement ;
  2. Demandez toujours un devis préalable, qui fera apparaître la nature des travaux et la méthodologie utilisée : dépose de l’isolant existant (généralement non compris dans l’offre), pose d’un pare-vapeur, repérage préalable des réseaux électriques, etc…
  3. Vérifiez les performances énergétiques de l’isolant, ainsi que la valeur du CEE proposé et l’organisme financeur.
  4. Demandez à avoir les attestations d’assurance décennale et responsabilité civile de l’entreprise, ainsi que le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).